La fin justifie les moyens.